Nom latin Nom vernaculaire Description Photo du taxon
Espèce représentive du milieuAphyllanthes monspeliensisAphyllanthe de Montpellier, BragalouPlante caractéristique de la garrigue. Elle forme des touffes pouvant laisser penser à des joncs. Elle a une fleur bleue dressée sur une tige droite et fine, et chaque pétale présente une nervure bleu foncé. Plante 'sans feuilles' (a-phyllante) En fait feuilles réduites à l'extrême, la tige assure la photosynthèse, il s'agit d'une adaptation caractéristique à la sécheresse. Aphyllanthes monspeliensis
Arbutus unedoArbousierArbuste très commun des sols siliceux de Méditerranée, à feuilles ovales dentées et luisantes et à fleurs très caractéristiques de la famille des Ericacées. Ecorce brune-rouge et crevassée. Fleurs blanches en grappes d'environ 1cm. Ses fruits rouges (arbouses, "fraises") sont comestibles, d'abord jaunes, puis rouges à maturité. Arbutus unedo
Argiope bruennichiArgiope fasciée, Epeire fasciéeAraignée dont les mâles font environ 0,5 cm; les femelles environ 2 cm. Ces dernières présentent des stries noires et jaunes sur leur abdomen. La femelle vit au centre de la toile pour la capture des proies. Le mâle, très petit, ne s'approche que pour l'accouplement mais est fréquemment dévoré après celui ci par la femelle. La toile présente un stabilimentum, épaisseur de soie traversant sinueusement la toile. La ponte est protégée par deux cocons de soie Argiope bruennichi
Asparagus acutifoliusAsperge à feuilles aigües dite sauvage, EsparguePlante très courante formant de très petits arbustes/lianes à petites feuilles rigides en aiguilles de petite taille. Les jeunes pousses sont consommées et prisées. Plat traditionnel du dimanche de Pâques. Les baies de l'automne sont toxiques, car elles contiennent des saponines. Asparagus acutifolius
Asphodelus aestivusAsphodèle à petits fruitsPlante commune à racines formant de nombreux tubercules, produisant des fruits (capsules) d'environ 6-10mm. Resistante au feu, au broutage, au fauchage grâce à ses tubercules. Ils sont riches en amidon et permettent à la plante de reprendre. La hampe florale est nue, peut être importante (0,5m à 1,5m), et porte de fleurs blanches en étoile. Fruits en capsules. Asphodelus aestivus
Asphodelus ramosusAsphodèle rameux, porte cerisesPlante commune à racines formant de nombreux tubercules, produisant des fruits (capsules) d'environ 2cm. Resistante au feu, au broutage, au fauchage grâce à ses tubercules. Asphodelus ramosus
Espèce représentive du milieuAstragalus monspessulanusAstragale de MontpellierPlante rampante des coteaux calcaires, à fleurs roses, en grappes, à feuilles imparipennées et multiples folioles (21 à 41). Astragale signifie vertèbre en grec, en référence à la forme de certaines gousses.Ces dernières en séchant expulsent leur graines en éclatant. Astragalus monspessulanus
Bituminaria bituminosaPsolarlier bitumineuse, Herbe au bitumePlante herbacée assez grande (50 à 100 cm) et facilement reconnaissable à l'odeur de bitume chaud qu'elle dégage lorsque l'on frotte ses feuilles. Feuilles trifoliées, folioles étroits, fleur organisée en faux capitule, fleur violet-bleuté. Bituminaria bituminosa
Brachypodium retusumBrachypode rameuxBrachypode très commun dans la région méditerranéenne. Il se reconnait notamment à sa tige très rameuse à la base. Les feuilles sont étroites et disposées sur deux rangs, plus ou moins enroulées. Les fleurs sont organisées en épillets, peu nombreux, et courts. Brachypodium retusum
Espèce représentive du milieuBuxus sempervirensBuis, Buis commun ou sempervirent, Bois, Boix,..Arbuste de 6 à 10m, commun en Méditerranée, à feuilles persistantes et à l'odeur très caractéristique. C'est un arbuste très souvent utilisé pour ses qualités ornementales, notamment dans les jardin à la Française comme Versailles ou Vaux-le-Vicomte. Ecorce lisse et brune chez les individus jeunes, mais qui se craquèle avec le temps. Fleurs très petites en glomérules (1 fleur femelle pour 6 mâles) et présentent une odeur nauséabonde. Le fruit est une capsule. Les graines sont dispersées par les fourmis. Buxus sempervirens
Calliptamus barbarusCriquet de BarbarieCriquet très commun, trapu, à fort dimorphisme sexuel (mâle plus petit que la femelle). Les cerques des mâles forment des pinces. Présence d'un tubercule prosternal. La carène du pronotum et les deux carènes sur le côté sont facilement observables. Se différencie de l'espèce italicus par la présence d'une seule tache noire sur le côté interne des fémurs postérieurs. Calliptamus barbarus
Carabus problematicusCarabe des forêts, Carabe problématiqueCarabe commun de couleur noir, colonisant de multiples environnements, mais avant tout forestiers. On le retrouve aussi dans les pelouses alpines à plus haute altitude. Carabus problematicus
Cercis siliquastrumArbre de Judée, Gainier, Gainier communPetit arbre très commun dans le midi de la France se reconnaissant à ses fleurs roses caractéristiques, forment des petits bouquets directement insérés sur les rameaux. Les feuilles sont arrondies, 10-12 cm de large et de long, non dentées. Le fruit est une gousse de 7-8 cm, lisse, avec de nombrueses graines. Fleurs à 5 pétales, 3 dressés, accompagnés de 2 petits horizontaux. Cercis siliquastrum
Cistus albidusCiste blanchâtre, Ciste cotonneuxCiste très commune dans les garrigues du sud de la France, à feuilles couvertes d'une abondante pilosité soyeuse de couleur blanche, ce qui lui vaut sont nom. Les fleurs sont de couleur rose vif et abritent souvent des Cétoines dorées (voir fiche à ce nom). Cistus albidus
Cistus monspeliensisCiste de MontpellierArbuste de petite taille, très commun, à feuilles collantes (présence de poils visqueux) et à fleurs blanches. Bonne reprise après les feux de garrigue. Cistus monspeliensis
Cistus salviifoliusCiste à feuilles de sauge, Mondré, Ciste femelleEspèce souvent cultivée comme plante ornementale, elle présente des fleurs blanches, avec des feuilles gaufrées. C'est une espèce très commune dans la partie sud de la France, sur terrains siliceux. Cistus salviifolius
Clematis flammulaClématite brûlante, flammeLiane commune, s'accrochant aux feuilles d'autres végétaux et produisant de petites fleurs blanches odorantes à 4 pétales velus et groupés en panicules. Clematis flammula
Espèce représentive du milieuCneorum tricocconCamélée, Garoupe, Camélée à trois coquesPetit arbuste (40cm à 1m) des terrains calcaires à feuilles persistantes et coriaces, à petites fleurs jaunes à trois pétales caractéristiques. Ses fruits très particuliers forment trois coques qui sont d'abord rouges puis noires à maturité. Eviter de se nourrir des fruits, ils présentent des propriétés purgatives. Cneorum tricoccon
Corvus coroneCorneille noireLa corneille noire est un oiseau de l'ordre des Passériforme et de la famille des Corvidés. Comme son nom l'indique elle est entièrement noire et souvent confondue avec le corbeau. La corneille noire est plus petite que le corbeau, à le bec plus effilé, les plumes du cou moins ébouriffées et à la queue taillée en carré. Il existe une deuxième sous-espèce de corneille : la corneille mantelée (Corvus corone cornix) qui a le dos, le ventre, la poitrine et le dessous des ailes gris et le reste du corps noir. Corvus corone
Daphne gnidiumSaint-Bois, Daphné Garou, Bois gentil, MorillonArbrisseau (2m) commun en méditerranée dans les garrigues et maquis à fruit ovoïde rouge-orangé très caractéristique. Les rameaux sont minces et présentent de nombreuses feuilles glabres et très aiguës, coriaces et bleutées. Les fleurs sont blanches, à 4 pétales et présentent des poils. Plante toxique souvent confondue avec l'euphorbe. Daphne gnidium
Daucus carotaCarotte sauvagePlante bisannuelle très fréquente en zone littorale. Inflorescence blanche (avec quelques fleurs pourpres au centre) très caractéristique. La plante est couverte de poils (mais parfois glabre) et dégage un odeur facilement reconnaissable. Le fruit est un diakène de 3mm. La racine est blanche-violette est étroite. Attention à sa récolte: elle peut se confondre avec la Cigüe (Conium maculatum), extrêmement toxique. Daucus carota
Espèce représentive du milieuEuphorbia nicaeensisEuphorbe de NicePlante vivace vert-bleu, parfois rougeâtre, aux tiges robustes et commune. Les tiges fertiles portent des ombelles de couleur jaune, mais il existe beaucoup de tiges stériles. Feuilles vert-bleu charnues. Une seule ombelle, jusqu'à 18 rayons, fleurs jaunes et bractées en coeur. La capsule mesure 4 mm environ. Euphorbia nicaeensis
Genetta genettaGenette communeLa genette est un Mammifère carnivore nocturne, qui pourrait laisser penser à un chat, d'environ 1m de long. L'animal se cache le jour dans les trous des rochers ou des arbres. Genetta genetta
Gonepteryx cleopatraCitron de Provence, CléopâtrePapillon jaune pour le mâle, vert-blanchâtre pour la femelle, surtout observé au printemps. Gonepteryx cleopatra
Helichrysum stoechasImmortelle des Dunes ou stoechas, CatarriPetite plante (max 50 cm) fréquente des dunes. Très ramifiée, vert clair, à fleurs jaunes, tubilaires, en capitule, elle est très aromatique. Feuilles couvertes de poils blancs. Helios signifie "soleil" en grec, en référence au jaune intense des fleurs. Les feuilles froissées libèrent un parfum de curry. On la retrouve sur les dunes et les terrains sablonneux de bord de mer. Helichrysum stoechas
Juniperus oxycedrusGenévrier cade, Genévrier oxycèdreArbuste de 1 à 7m méditerranéen très commun et typique, dans les garrigues et les maquis. Il peut former des bosquets très denses. Les feuilles (aiguilles, persitantes) sont verticillées par 3 et présentent 2 lignes blanches sur la face du dessous. Les fruits sont brun-rouge à maturité (au bout de 2 ans), en forme de cônes arrondis de 6-8mm. C'est d'ailleurs par ses fruits qu'on le distingue du Genévrier commun (ainsi que des 2 sillons blancs sous les feuilles). C'est le Genevrier le plus courant en Méditerranée. Il est très fréquemment parasité par Arceuthobium oxycedri. Le bois est très utilisé en menuiserie, ou comme combustible. Les baies et la résine sont très aromatiques. Juniperus oxycedrus
Juniperus phoeniceaGenévrier de Phénicie, Genévrier rougeArbrisseau (max 7-8m) à feuillage persistant et commun dans les rocailles calcaires dans tout le sud de la France en région méditerranéenne. Il se reconnait à ses feuilles très courtes et ressemblant à des écailles (plaquées sur la tige), dont il est recouvert. Les cônes sont arrondis, d'environ 1cm, virant du noir (au début) au vert-rougeatre (en deuxième année). Ces baies rouges contiennent une molécule appelée sabinol, rendant le fruit très toxique. Juniperus phoenicea
Lacerta bilineataLezard vert occidentalLe lézard vert est comme son nom l'indique de couleur vert vif. Cette espèce est la plus grande de la côte méditerranéenne après le lézard ocellé. Cette grande taille est notamment due à sa queue qui mesure le plus souvent deux fois la taille du reste du corps. Lacerta bilineata
Espèce représentive du milieuLeuzea coniferaLeuzée à cône, Pomme-de-pin, Leuzée conifèrePlante vivace commune dans les garrigues et les bois clairs du sud de la France, à feuilles ovales/lancéolées profondément découpées et d'un vert blanchâtre. Les fleurs sont pourpres de très petite taille. La tige se termine par magnifique capitule solitaire (40-50 mm) à forme de pomme de pin très caractéristique, de couleur argentée (bractées luisantes et membraneuses). Ces cônes intriguent et interrogent souvent les promeneurs. Le fruit est un akène noir. Leuzea conifera
Limodorum abortivumLimodore à feuille avortéesEspèce saprophyte courante, d'environ 80 cm, sans chlorophylle. Elle présente une tige et des fleurs violacées. Elle se confond facilement avec l'Orobanche. L'absence de feuille se reflète dans le nom de cette plante, issu du grec "Abortivum". Plante de sous-bois calacaires, avec les pins d'Alpep, chênes Blancs et Erables de Montpellier. Limodorum abortivum
Espèce représentive du milieuLinum narbonenseLin de NarbonnePlante herbacée méditerranéenne poussant dans les pelouses sèches et les garrigues. Elle présente une tige à feuilles alterne et lancéolées et des fleurs bleues qui forment une belle inflorescence assez lâche. La fleur s'ouvre le matin pour se refermer le soir. Linum narbonense
Malpolon monspessulanusCouleuvre de Montpellier ou lacertina, Mapolon.Serpent commun, de grande taille (2m à 2,5m), de couleur brun à vert. Il s'agit du plus grand des serpents connus en Europe. Il présente un dimorphisme sexuel marqué. Prédaté par le Circaète Jean-le-Blanc en particulier. Très territorial, il défend activement son espace qu'il marque de phéromones. La couleuvre mâle présente un comportement très particulier de "marquage", en libérant sur le sol ou d'autres couleuvres un liquide produit par l'organe vomeronasal. Un comportement de frottement permet aussi à l'animal de s'enduire d'un liquide nasal les plaques ventrales. Elle se nourrit d'insectes, de petits amphibiens, voir de petits mammifères. Reproduction estivale conduisant la femelle à produire entre 4 et 18 oeufs qui éclosent à l'automne, avant l'hibernation hivernale. Malpolon monspessulanus
Mantis religiosaMante religieuse, Langosta, Prega-DieuInsecte vert fréquent dans les hautes herbes, probablement la Mante la plus commune en Méditerranée. Chasse ses proies campé et immobile sur ses pattes arrières. La femelle dévore le mâle après l'accouplement. Elle pond 200-300 oeufs protégés par l'hiver par un manchon spumeux. La posture d'intimidation conduit la femelle à lever les deux pattes avant, en émettant un bruit produit par le frottement de l'abdomen sur les ailes. Mantis religiosa
Olea europaeaOlivier d'Europe, Olivier communArbre très commun d'aspect caractéristique, très répandu dans la région méditerranéenne. Olea europaea
Espèce représentive du milieuOphrys luteaOphrys jauneOrchidée des pelouses sèches et bois clairs dans la région méditerranéenne. Elle présente un labelle trilobé, brun taché de deux macules bleutés, arrondi et muni d'une très forte marge jaune vif. Ophrys lutea
Espèce représentive du milieuPhlomis lychnitisLychnite, Phlomis lychnite, Herbe aux mèchesSous-arbrisseau de 20 à 60 cm, à feuilles étroites, persistantes, d'un vert grisâtre en dessus, blanchâtres en dessous et à fleurs jaunes, assez grandes, groupées en verticilles étagés. La tige est ligneuse, hérissée de poils duveteux. Phlomis lychnitis
Pinus pinasterPin de Corte, Pin maritime, mésogéen ou pinastreCe pin est également appelé Pin des Landes, du fait de sa plantation massive dans les forêts de cette région. Typique de Corse, des Maures ou de l'Esterel. Il est cependant progressivement remplacé par le chêne liège dans certains de ces massifs. C'est un arbre pouvant atteindre de grandes tailles (40m), aux aiguilles groupées par deux, très longues, épaisses, vert foncé, rigides et un peu piquantes. L'écorce est profondément entaillée, avec des écailles rouges. Pinus pinaster
Pistachia lentiscus / Pistacia lentiscusArbre au mastic, Pistachier lentisqueArbre commun dans les maquis (max. 8m). Il se reconnaît à ses petites feuilles composées de 6 à 18 folioles, persistantes en hiver et à ses fleurs très petites mais groupées en gros épis (inflorescences denses). Les mâles présentent des anthères rouges, les fleurs femelles sont de couleur verte. Fruits de 5mm, rouge-noir. Les feuilles peuvent rougir à la chaleur. Feuilles paripennées, sans foliole terminale. Pistachia lentiscus / Pistacia lentiscus
Espèce représentive du milieuPistacia terebinthus / Pistachia terebinthusPistachier térébintheArbuste (max. 6m) méditerranéen présentant de grosses grappes de fleurs pourpres et des feuilles composé imparipennées devenant jaunes ou rouge flamboyant à l'automne. Espèce dioique, à feuilles pennées et caduques. L'essence de térébenthine était à l'origine fabriquée avec la sève de cet arbre (qui d'ailleurs présente une forte odeur de sève). Cette essence est cependant aujourd'hui plutôt extraite du pin maritime. Pistacia terebinthus / Pistachia terebinthus
Psammodromus algirusPsammodrome d'AlgérieLézard brun possédant une queue très longue, 2 fois plus longue que le corps. Sa taille atteint ainsi parfois plus de 30 cm. Il présente des écailles caractéristiques, en pointe, carénées, chevauchantes et disposées jusqu'au niveau de son cou, de couleur brun-métallique. Deux lignes jaunes et parfois des tâches bleues apparaissent lors de a période de reproduction. Il se nourrit de jour, de petits insectes de la garrigue et des dunes de bords de mer. Psammodromus algirus
Psammodromus hispanicusPsammodrome d'Edwards, hispanique, cendréLe Psammodrome d'Edwards est un lézard de petite taille n'excédant pas 12 à 13 cm. Il est reconnaissable au six lignes dorsolatérales claires, barrées transversalement. Ls écailles sont pointues, carénées et chevauchantes. Elle se modifient, plus granuleuses, à proximité du cou. Aucune photo disponible
Espèce représentive du milieuQuercus cocciferaChêne des garrigues, Chêne KermèsArbuste de petite taille (max 2-3m), parfois confondu avec le houx ou le chêne vert, en buisson, poussant dans les terrains ouverts, pierreux, calcaires, et donc en particulier dans la garrigue. Il présente des feuilles coriaces et piquantes, d'un vert luisant, et les cupules des glands sont couvertes d'écailles aigües et redressées. Ses racines profondes fait qu'il repousse très rapidement après le passage du feu. Ce réseau racinaire important, souterrain, lui vaut le surnom d"iceberg des garrigues". L'écorce est noire, légèrement crevassée. Le gland est recouvert par la cupule sur plus de la moitié de sa longueur. Quercus coccifera
Quercus ilexChêne vert, YeuseChêne très courant, typique des terrains calcaires de Méditerranée. Il est présent sous forme de bosquets. Ses feuilles sont adaptées à la sécheresse et présentent des épines. Les feuilles vert foncé, ne sont pas caduques. Feuilles luisantes sur le dessus, duvetées de blanc sur leur face inférieure. Les fleurs sont jaunes, en chatons. Les glands sont dans des cupules ovales présentant présentant des écailles, légèrement pointues, de couleur gris-vert. Bonne résistance au gel et à la chaleur. Mais il est attaqué par le Bupreste du Chêne. Arbre emblématique de la Yeuseraie, un milieu méditerranéen à part entière (voir par ailleurs dans cet enseignement en ligne). Quercus ilex
Quercus pubescens, Quercus humilisChêne pubescent, Chêne blanc, rouvre, truffierArbre plutôt méridional bien que présent dans presque toute la France, atteignant des hauteurs importantes (15-25m). Il pousse dans des lieux un peu humides. Les jeunes rameaux et les bourgeons sont pubescents, de même que ses feuilles sur la face inférieure. Le tronc est tortueux. Les feuilles sont caduques mais tombent au printemps lors de la pousse de nouveaux bourgeons. L'écorce est sombre ("chêne noir"). Les fleurs/chatons mâles sont très visibles, au contraire des fleurs femelles plus discrètes. Le chêne pubescent serait l'espèce qui dominait les forêts primaires méditerranéennes, c'est l'espèce du climax. Il est attaqué par le Cynips du Chêne, un hyménoptère provoquant des galles brunes. Quercus pubescens, Quercus humilis
Reseda albaRéséda blancPlante herbacée odorante annuelle ou bisannuelle, très commune sur les dunes littorales. Elle est dressée, robuste et sous-ligneuse à la base. La fleur est blanche, à 5 pétales et sépales. Le fruit est une capsule allongée à 4 dents. Reseda alba
Rhamnus alaternusAlaterne, Nerprun alaterne, Alader, FielanhaArbrisseau caractéristique des garrigues méditerranéennes qui se reconnait facilement à ses baies d'abord rouges, puis noires à maturité, consommées par les oiseaux. Les migrateurs la disséminent ainsi plus au Nord. C'est une plante toxique. Le bois blanc a une odeur désagréable mais est parfois utilisé en ébénisterie. Les feuilles, persistantes, sont luisantes, ovales et non dentées. Les fleurs sont jaune-vert. Plante dioique. Rhamnus alaternus
Rosmarinus officinalisRomarin, EncensierArbrisseau de 20-200 cm très aromatique, typique des maquis et garrigues des Méditerranée. Les feuilles sessiles sont linéaires et persistantes, à bord enroulé, vertes sur la face supérieure, blanchâtres en dessous. Les fleurs sont bleu-violet pale, et se caractérisent par 2 étamines bien visibles. Très mellifère, donne un miel un peu sombre parfois nommé "miel de Narbonne". Très cultivé, parfois en haies en remplacement du buis. Aromate (viandes, agneau). Rosmarinus officinalis
Rubia peregrinaGarance voyageuse, sauvage. RojaPlante rampante ou grimpante à feuilles vertes et verticillées, et produisant de petits fruits noirs charnus. Les feuilles sont à bords dentés, et présentent un aiguillon au bout de la nervure centrale. Les fleurs sont de couleur jaune-vert, en inflorescence. Plante typique des sous-bois de chênes vert. Les oiseaux (rouge-gorge en particulier) consomment les fruits et disséminent ainsi les graines. Les moutons sont aussi un excellent vecteur de dissémination. Cette plante est connue pour son utilisation: elle fournit une teinture rose connue depuis l'Antiquité. Rubia peregrina
Ruscus aculeatusFragon, Petit houxPetit arbuste touffu, des sous-bois, très commun, à cladodes alternes et piquantes, ressemblant à des feuilles en pointes de lances. Ces cladodes sont des sortes d'écailles membraneuses issues des rameaux. Les fleurs sont de petite taille (3mm) et présentent une couleur blanc-vert. Le fragon produit des baies rouges. Il se rencontre beaucoup, en particulier dans les sous-bois de chêne, en compagnie de la salsepareille. Les baies sont toxiques, enrichies en saponine. Ruscus aculeatus
Smilax asperaSalsepareille d'Europe, Liseron épineux, AriègeLiane épineuse très fréquente, grimpant à l'aide de ses vrilles sur les troncs et roches produisant des baies rouges. Les feuilles sont coriaces, luisantes, en coeur ou en flèche. La tige est épineuse. Les fleurs sont blanches et petites, entre " et 5 mm. Les baies noires à maturité sont à priori toxiques car riches de saponines. Cependant elles ont été utilisées pour la fabrication de liqueur. C'est d'ailleurs aussi la boisson des Schtroumpfs. Les pousses se consomment crues, comme les asperges. Smilax aspera
Thymus vulgarisThym, Farigoule, SerpoletArbuste gris-vert de 20-50 cm, très commun, à petites fleurs blanches-roses et très aromatique. Plante très mellifère. Les feuilles sont linéaires et persistantes, de petite taille, tomenteuses sur la face inférieure. Plutôt sur sols calcaires que siliceux. Thymus vulgaris
Vipera aspisVipère aspic ou vipère des garriguesLa vipère aspic est reconnaissable à ses pupilles verticales, sa tête triangulaire et son nez tronqué retroussé. Vipera aspis

Les espèces marquées d'un Espece représentive du milieu sont des espèces représentatives de Garrigue